Le Château

Le Château du Grand Caumont Corbières AOC depuis 1985, est l’un des fleurons des Corbières au passé chargé d’histoire. Depuis trois générations la famille Rigal y cultive et y élève avec passion des vins plaisir en appellation Corbières, Vins de Pays d’Oc et Vins de Pays de l’Aude. A l’époque romaine, le domaine existe déjà et est baptisé "Villa Manzanetto". Il est alors planté de polycultures et couvre une superficie de près de 1 000 hectares.
Par la suite, le domaine sera rebaptisé Grand Caumont, du nom de la garrigue qui domine le château. Cette colline recouverte de thym, de romarin et d’arbustes du midi dénommée "Capus Monti" qui signifie "Mont Chauve" donnera alors son nom au "Grand Caumont".
Au IXème siècle, le domaine appartient au roi Charles le Chauve qui offre la propriété à son neveu en l’an 847.
Lors de la Révolution Française, le château et ses dépendances brûlent entièrement. Seuls demeurent quelques vestiges des anciens bâtiments, tels que la tour et les deux portails.

En 1850 le domaine est acheté par Auguste Sarda qui reconstruit les bâtiments, implante la vigne et construit la cave. C’est à cette époque que le Grand Caumont devient un domaine expérimental présenté en modèle dans toute la région et récompensé par une prime d’honneur.
En 1906 Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal achète la propriété, s’y installe, y fonde sa famille et y cultive la vigne pendant plus de trente ans.
Puis il transmet le domaine à son fils Louis Rigal qui poursuivra son entreprise jusqu’à la fin des années 70.

Dès le début des années 80, son épouse Françoise Rigal prend le relais avec passion et enthousiasme, assure la gestion et la modernisation du domaine, et créé la société de commercialisation du vin en bouteilles. Elle effectue de nombreuses optimisations en terme d’encépagement, conserve précieusement les vieilles vignes de Carignan, ré-encépage un certain nombre de parcelles en AOC en Syrah, Grenache noir et Grenache blanc, et en vins de Pays en Merlot et en Cabernet Sauvignon... A la même époque l’appellation Corbières intègre les AOC. Françoise Rigal opère avec une ténacité exceptionnelle une rénovation complète de la cave, du matériel et des bâtiments du domaine et développe une politique extrêmement rigoureuse de qualité qui est récompensée très régulièrement depuis par de nombreuses médailles et distinctions dans le monde.
En 2003, sa fille Laurence la rejoint pour gérer avec elle le domaine après avoir travaillé pendant une quinzaine d’années dans le marketing et la communication à Paris. Riche de son expérience publicitaire et de son sens commercial Laurence Rigal fait aujourd’hui découvrir ses vins typés, élégants et parfumés à de nouveaux clients en France et à l’étranger et développe de nouvelles cuvées en rosé et en blanc pour répondre aux attentes actuelles des amateurs de vin du monde entier. Elle complète le travail de restructuration du vignoble en introduisant de nouveaux cépages qui n’étaient pas encore présents sur le domaine tels que le Cinsault, le Vermentino, le Marselan.